La Hongrie, tu l’aimes ou tu la zappes

Vert, blanc et rouge : les couleurs du drapeau hongrois sont partout sur le plateau. Crédit photo : Hir7.hu.

Rouge, blanc, vert : un plateau 100 % couleurs de la Hongrie. Crédit : Hir7.hu.

La Hongrie n’a pas le monopole du patriotisme cathodique. Mais avec « Magyarorszag, szeretlek ! » (Hongrie, je t’aime), un jeu au nationalisme débridé qui cartonne depuis deux ans sur le web comme sur le petit écran, M1, principale chaîne publique du pays et franchement pro-Orban, met le paquet. Démonstration.

Lire la suite

Publicités

Magyar Hajnal, le nouveau « bébé » de l’extrême-droite hongroise

Cheveux ras et gros bras, les militants d'Aube Hongroise, dont leur chef, Andras Kisrgegely (à droite), adoptent le même look que leurs "frères" ultras européens. Crédit photo : MTI, Marjai János.

Cheveux ras, gros bras, les militants d’Aube Hongroise, dont leur chef, Andras Kisrgegely (à droite), adoptent le même look que les autres ultras européens [MTI, Marjai János].

Il y avait le Jobbik, ses diatribes anti-homos, antisémites et anti-tsiganes. Aube Hongroise, groupuscule à la rhétorique viriliste fondé fin-octobre, veut fédérer les allergiques à la « dédiabolisation » entamée par les nationalistes traditionnels. Lire la suite