F1 : Hungaroring, circuit imprimé

 

Photo : DR

La ligne droite des stands est l’un des rares moments de répit du Hungaroring. Photo : DR

En 1986, la Hongrie accueillait le tout premier Grand Prix F1 de l’Histoire derrière le Rideau de Fer. Basé à Mogyoród, petite commune à 18 kilomètres au nord-est de Budapest, le Hungaroring est devenu un tracé incontournable du championnat. Détenant même le record d’éditions consécutives (29). Cette année, une minute de silence sera respectée en l’honneur du Français Jules Bianchi, décédé récemment.  Lire la suite

Publicités

Gergely Szirmai : « L’âge d’or du cinéma magyar est terminé »

Même s'il est à l'aise face caméra, Gergő ne se considère pas forcément comme un professionnel. Photo JLP

Même s’il est à l’aise face caméra, Gergő ne se considère pas comme un professionnel (Photo JLP).

On pourrait l’appeler le « Norman fait des vidéos magyar ». S’il ne disserte pas sur la life comme le normand diaphane, Gergő, 26 ans, est lui aussi devenu célèbre grâce au Net. Comment ? En critiquant un film par semaine depuis 2011. Et ça marche ! Plus de 250 000 abonnés YouTube. Presque 108 000 sur FB. Références, actu ciné, popularité, projets : le boss de la « Hollywood News Agency » se confie. Lire la suite

M1 évolue, l’orbanisme reste

Photo : MTI.

Focus sur l’homme-tronc. Photo : MTI.

Le vaisseau-amiral de l’audiovisuel public hongrois a choisi le dimanche 15 mars, jour de fête nationale, pour changer de peau. Plateau futuriste façon CNN, flashs plus réguliers et même des news 100 % in english ! Non sans tuiles. Perpétuant, au-delà de la refonte esthétique, une subjectivité quasi-militante frisant la parodie de journalisme. Au bénéfice du leader de la Fidesz, ça coule de source.

Lire la suite

Edit Miklós : bâton de pèlerin

La skieuse transylvanienne a terminé à une 3ème place historique derrière Lara Gut (Suisse) et Anna Fenninger (Autriche). Photo : DR.

La skieuse transylvanienne (à droite), naturalisée hongroise à l’hiver 2010-2011, a terminé à une incroyable troisième place derrière Lara Gut (Suisse) et Anna Fenninger (Autriche). Photo : DR.

Tous sports d’hiver confondus, le palmarès olympique de la Hongrie se résume à six médailles en 22 éditions. Dont une en argent grâce au couple de patineurs artistiques András Sallay-Krisztina Regöczy. C’était à Lake Placid (1980), l’année du « miracle sur glace » voyant les USA chiper le tournoi de hockey à l’URSS.
Avec Edit Miklós, 3ème-surprise de la descente de Saint-Moritz, l’espoir renaît.

Lire la suite

Lecture : « Épépé », ou l’art d’en perdre son latin

Paru pour la première fois en 1970, l'ouvrage de Ferenc Karinthy a été réédité à plusieurs reprises. Dont la dernière chez Zulma, en octobre 2013. Capture d'écran : librairie-des-colonnes.org

Paru pour la première fois en 1970, l’ouvrage de Ferenc Karinthy a été réédité à plusieurs reprises. Dont la dernière chez Zulma, en octobre 2013. Capture d’écran : librairie-des-colonnes.org

Publié il y a 44 ans, ce roman de Ferenc Karinthy, fils de l’écrivain et journaliste hongrois Frigyes Karinthy, est une ode loufoque à l’errance.  Alors que la communication envahit les mœurs, le pitch met en scène un universitaire polyglotte piégé, incapable de se faire comprendre après avoir échoué dans un lieu étrange suite à un concours de circonstances. La lose, mode d’emploi.

Lire la suite

Lettre au lac Balaton : « T’as un beau bleu, tu sais… »

Au dessus de ton unique presqu'île, s'élève l'abbaye bénédictine de Tihany, construite en 1055. TiPhoto : extrahotel.hu

Au dessus de ton unique presqu’île, s’élève l’abbaye bénédictine de Tihany, construite en 1055 à la demande d’André Ier de Hongrie, inhumé en ces lieux. Photo : extrahotel.hu

Chère « mer hongroise », puisque tel est le titre de gloire dont tu es auréolé,

Laisse-moi commencer par une confession : tu m’as séduit dès notre première rencontre. En juin 2012, le mercure flirtait allègrement avec les 40 degrés. Bref, ca-ni-cu-laire. Parti de la gare de Kelenföld (sud-ouest de Budapest) en bonne compagnie, je t’ai aperçu à travers les vitres sales d’un Bzmot, vieille micheline magyare crachant du gasoil. Me voilà prévenu. Paquetage indispensable ? Flotte, crème solaire et patience.

Lire la suite

Avec Borsodi, machisme et sexisme (presque) garantis

"Borsodi - Laissez les hommes supporter !". En arrière-plan, un match de foot. Compris, chères femmes de consommateurs ? Photo : borsodi.hu.

« Borsodi – Laissez les hommes supporter ! ». En arrière-plan, du football. Compris, chères épouses, concubines, copines de consommateurs ? Photo : borsodi.hu (capture d’écran).

À chaque Coupe du Monde, sa consommation explose. C’est l’un des produits les plus exploités dans la pub’. En Hongrie, elle est le carburant des bons moments (Soproni), le moteur de l’amitié entre mâles (Arany Ászok). Chez Borsodi, la bière colle à l’actu : un truc de mecs qui matent du foot pendant que les nanas taffent. Simone de Beauvoir et Olympe de Gouges s’en retourneraient dans leurs tombes.

Lire la suite